Tract anarchiste non signé, distribué entre 1880 et 1910

Voter n’est pas agir – Agir n’est pas voter

RADIO : Emission de Radio : « Voter n’est pas agir – Agir n’est pas voter » - Radio Canut 18 avril 2017

Mardi 18 avril, de 20h à 21h à l’antenne de Radio Canut, des anarchistes, animateurs/animatrice de diverses émissions et d’autres, membres du groupe Graine d'Anar, apporteront leurs voix au climat électoraliste ambiant ! Ne souhaitant les votes de personne et la réappropriation de tout par toutes et tous, nous ne vous bassinerons pas à apporter votre soutien à tel ou telles candidat.e. Nous tâcherons plutôt d’apporter des regards anarchistes sur le cirque électoral et tenter de dessiner d’autres possibles.


| site de l'émission

Voter, c'est abdiquer ! (6)

RADIO : émission Trous noirs sur Radio Libertaire - 17 avril 2017

La « démocratie réelle » actuelle se présente sous la forme d'un régime représentatif qui répond parfaitement aux besoins du capitalisme, mais satisfait de moins en moins la population. Dés les débuts de la remise en cause des tenants de la monarchie et de l'aristocratie, les controverses sur ce qu'est une véritable démocratie ont été d'autant plus vives qu'elles mettaient en jeu les intérêts de la bourgeoisie naissante. Aujourd'hui le pouvoir s'autonomise et s'éloigne de plus en plus, depuis les communautés de communes jusqu'aux instances inter-gouvernementales. Face à cette véritable oligarchie, il ne reste à ceux qui se déplacent encore dans les isoloirs qu'à voter pour le « moins pire » ou à « faire barrage à... ». Notre invité, Paul Boino, connaît parfaitement les (dis)fonctionnements de ce régime et des rouages de l'État, aussi bien dans son aspect historique qu'actuel.


| site de l'émission

Voter, c'est abdiquer ! (5)

RADIO : émission Trous noirs sur Radio Libertaire - 3 avril 2017

La démocratie telle que nous la connaissons à travers le régime représentatif accompagne le développement du capitalisme moderne, qui a besoin de la centralisation politique de l'État et de politiciens auxquels le « peuple souverain » délègue son pouvoir. Si cette réalité apparaît maintenant à beaucoup, elle faisait déjà débat au sein du mouvement ouvrier organisé dans la Première Internationale. Bakounine reprochait à la minorité marxiste d'encourager le mouvement ouvrier à participer à l'institution parlementaire, tel que le pratiquera notamment la social-démocratie allemande. Ce système consacre la séparation gouvernants / gouvernés, et la conquête de l'État-nation implique la négation de la nécessaire solidarité internationale : il suffit d'écouter aujourd'hui les discours et slogans farcis de références à « la Frrrance ». Notre invité, René Berthier, auteur de nombreux textes et ouvrages sur ces sujets, montre l'actualité de ces débats.


| site de l'émission

Voter, c'est abdiquer ! (4)

RADIO : émission Trous noirs sur Radio Libertaire - 27 mars 2017

Le Monde Libertaire sera dans les kiosques et chez les abonnés dès le début avril. Diverses contributions nourrissent un riche dossier, à la fois historique et actuel, sur la critique du parlementarisme et les propositions alternatives anarchistes. Nos invités sont donc une partie du comité de rédaction du « Magazine mensuel sans dieu ni maître de la Fédération Anarchiste », et sans doute quelques « plumes » ayant participé à ce numéro. Nous évoquerons aussi le rendez-vous essentiel du week-end du 23 avril, le Salon du livre libertaire à Paris, dont le succès prévisible, ajouté à la diffusion croissante du Monde Libertaire, inquiète les candidats à l'Élysée, préoccupés par le taux d'abstention ce même dimanche.


| site de l'émission

Voter, c'est abdiquer ! (3)

RADIO : émission Trous noirs sur Radio Libertaire - 6 mars 2017

Certaines organisations et partis tentent d'utiliser les mouvements sociaux pour parvenir au pouvoir par la voie électorale. Il est intéressant d'analyser leur stratégie et les résultats obtenus. Si l'exemple de Syriza, renonçant très rapidement à appliquer ses promesses, est bien connu, certains se font encore des illusions sur Podemos, qui se veut occuper la « centralité » du champ politique, avec son « Lider Maximo » Pablo Iglesias. Moins connu est le cas du Chili où plusieurs listes alternatives, animées notamment par des militants issus des mouvements sociaux, ont obtenu certains résultats aux élections municipales, tels que la mairie de Valparaiso. Daniel Pinos, qui connait particulièrement bien l’Espagne et l'Amérique Latine, évoque ce qu'on peut désigner par l'« épreuve du pouvoir ».


| site de l'émission

Voter, c'est abdiquer ! (2)

RADIO : émission Trous noirs sur Radio Libertaire - 6 février 2017

Le vote dans une démocratie (dite) représentative soulève de nombreuses questions : addition de positions individuelles, il ne peut exprimer une pensée collective ; combien d'électeurs lisent les programmes politiques (?) ; l'élection présidentielle conduit à une « royauté démocratique » ; les engagements des politiques n'engagent que ceux qui y croient ; le pouvoir politique pour qui l'on vote dispose de l'État, qui est en dehors et au-dessus de la société ; les politiques conçoivent la société comme homogène, alors que son pluralisme ne peut s'exprimer que par le fédéralisme ; et bien d'autres questions qu'aborde Hervé Trinquier, militant de la Fédération anarchiste.


| site de l'émission

Voter, c'est abdiquer ! (1)

RADIO : émission Trous noirs sur Radio Libertaire - 9 janvier 2017

Cette année, nous sommes invités à perdre notre voix en la jetant dans l'urne, pour désigner le « chef de l'État » puis ses « représentants ». Élisée Reclus s'exclamait, il y a plus de 130 ans : « Ne votez pas ! Au lieu de confier vos intérêts à d'autres, défendez-les vous-mêmes ; au lieu de prendre des avocats pour proposer un mode d'action futur, agissez ! ». La Fédération anarchiste et ses groupes préparent des initiatives en ce sens, qui nous sont présentées par Céline et Jacques, du groupe La Sociale de Rennes. Pour sa part Trous noirs réalisera une série d'émissions, qui présenteront aussi bien les dégâts de l'électoralisme et de la démocratie dite « représentative » que les propositions et réalisations anarchistes (mandat impératif, fédéralisme libertaire, collectivisations pendant la révolution espagnole, fonctionnement des communautés zapatistes...).
N'oublions jamais : « Voter, c'est placer quelqu'un au-dessus de soi, sur des promesses que rien ne l'oblige à tenir » (Jean Monod).


| site de l'émission